Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6052"]

I was looking for a fresh face mist to use after my skin cleansing 💫
_____________
The restorative tonic mist @januarylabs is absolutely perfect for that ✨
Furthermore it’s appropriated for sensitive skin. Thanks to calendula and aloe vera skin is soothed, hydrated. And fresh ! 
This face mist has a pleasant flowery aroma 💐
_____________
Which face mist do you use ? 🌸
.
.
Je cherchais une brume rafraîchissante à appliquer après mon nettoyage peau 💫
_____________
La brume Restorative de @januarylabs remplie parfaitement ce rôle ✨
En plus d’apporter un coup de frais elle est adaptée aux peaux sensibles grâce au calendula qui apaise la peau et à l’aloe vera qui hydrate et calme
Elle a une odeur fleurie très agréable 💐
_____________
Quelle brume tu utilises en ce moment ? 🌸
.
.
.
.
.
#greenbeauty #organicskincare #beautebio #holisticbeauty #ecobeauty #organicbeauty #cleanbeauty #facemist #veganbeauty

I was looking for a...

Here is my last crush 💫
______________
The brightening face serum by @kahinagivingbeauty , I’ve it for a long time but I use it since 2 months
This serum is for sensitive skin, without vitamine C and it contains spirulina and blue tansy to soothe skin ✨
It’s been a long time I’ve a big crush for a product. My skin complexion has less redness and is unified, my skin is really luminous 
This serum was a miracle for my rosacea
______________
What’s your last crush ? 💐
.
.
Place à mon dernier coup de cœur 💫
______________
Le sérum éclaircissant de @kahinagivingbeauty , je l’ai dans mes tiroirs depuis longtemps mais je ne l’utilise que depuis 2 mois
Il est adapté aux peaux sensibles, sans vitamine C et contient du blue tansy pour apaiser ainsi que de la spiruline ✨
Cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi bluffée par un produit, mon teint a clairement moins de rougeurs et est unifié, ma peau est lumineuse
Il a fait des petits miracles sur ma rosacé 
______________
Quel est ton dernier coup de cœur ? 💐
.
.
.
.
.
#texturetuesday #ecoluxebeauty #greenbeauty #organicskincare #beautebio #ecobeauty #organicbeauty #cleanbeauty #greenskincare

Here is my last crush...

Have I explained you my passion for solid soaps ? 🧼
___________
In a new article [link in bio] I tell you why I only use this kind of soap ✨
.
.
Je vous ai déjà parlé de ma passion pour les savons solides ? 🧼
___________
Dans un nouvel article sur le blog [lien dans la bio] je t’explique pourquoi je n’utilise plus que ça ✨
.
.
.
.
#greenbeauty #organicsoap #savonsolide #organicbeauty #greenblogger #soap #ecobeauty #ethicalbeauty #soaplove #coldprocesssoap #naturalsoaps

Have I explained you my...

Texture of the day with @herbivorebotanicals lips scrub ✨
__________
Do you sometimes think to exfoliate your lips ?
.
.
Texture du jour avec l’exfoliant à lèvres @herbivorebotanicals ✨
__________
Vous pensez à exfolier vos lèvres de temps en temps ?
.
.
.
.
#texturetuesday #organicskincare #ecoluxebeauty #ecobeauty #greenbeauty #organicbeauty

Texture of the day with...

Babies products ✨
.
.
.
.
#organicskincare #holisticbeauty #greenbeauty #cosmetiquebio #organicbeauty #skincarecollection #ecoluxebeauty #ecobeauty

Babies products ✨ . ....

I recently rediscovered hair mask ✨
__________
Some of you know how I like honey in cosmetics. So when I saw this mask contained honey and royal jelly, I wanted to try it 🍯
In addition, although my cosmetics consumption is not reasonable, I appreciate that the brand @abellie_cosmetique is made in France 🇫🇷
Products from the hive are famous to be highly moisturizing and for deeply nourishing (and really healing on skin)
__________
About this mask more directly, I use it once a week. I apply it on dry hair lengths and ends then leave on overnight 🌙
Since I use it I have less frizz, humidity of North of France is not my friend
My hair are softer and shinier. I guess it’s thanks to honey because it’s the same when I use honey directly in my hair
Use a small quantity because you may have heavy hair
__________
What’s your favorite hair care ? 💫
.
.
Je redécouvre la joie de faire des masques cheveux depuis quelques temps ✨
__________
Certaines d’entre vous l’ont peut-être remarqué, je suis une grande fan de miel dans les cosmétiques, donc quand j’ai vu que ce masque en contenait ainsi que de la gelée royale, j’ai foncé 🍯 
Et en plus, même si je suis loin d’être raisonnable en cosmétique j’y suis sensible, la marque @Abe llie_cosmetique est made in France 🇫🇷 Les produits de la ruche sont connus pour être hautement hydratants et nourrissants (cicatrisants aussi pour la peau)
__________
Concernant plus directement le masque, je l’applique une fois par semaine le soir sur cheveux secs sur longueurs et pointes puis je laisse poser tout la nuit 🌙 
J’ai remarqué que j’avais moins de frisottis, l’humidité normande n’étant clairement pas une alliée à ce niveau
Ils sont aussi plus doux et brillants, je pense que c’est directement lié au miel car ça me fait pareil quand j’en utilise du brut dans les cheveux 
Il faut juste avoir la main légère sinon il peut alourdir le cheveu
__________
Tu utilises quoi comme soin cheveux ? 💫
.
.
.
.
#texturetuesday #textureshot #haircare #organicbeauty #cosmetiquesbio #cleanbeauty #organichaircare #organiccosmetics #ecobeauty

I recently rediscovered hair mask...

Here is my vegan and gluten-free muffins recipe ✨
__________
75g of spelled flour
50g of almond powder
60g of starch 
70g of agave syrup
45g of pure almond puree 
7g of baking powder 
5g of apple vinegar 
125ml of almond milk
1 pinch of salt
50g of dark chocolate 
Mix the dry ingredients then add step by step stirring the liquid ingredients. Add the chocolate lastly.
__________
Bake 17 minutes 180 degrees, let cool and savor 💫
.
.
Voici ma recette de 6 délicieux muffins vegan et sans gluten ✨
__________
75 g de farine de petit épeautre 
50 g d’amandes en poudre
60 g de fécule
70 g de sirop d’agave
45 g de purée d’amande complète
7 g de poudre à lever
5 g de vinaigre de pomme
125 ml de lait d’amande
1 pincée de sel
50g de chocolat noir
Mélangez les ingrédients secs puis ajoutez les ingrédients liquides petit à petit en remuant. Mettez les pépites à la fin
__________
Enfournez 17 minutes à 180 degrés, laissez refroidir puis savourez 💫
.
.
.
.
#veganrecipes #veganmuffins #greenblogger #glutenfree #muffinstagram #instafood #foodporn #sundaymorning #foodphotography

Here is my vegan and...

My favorite discovery in Australia ✨
__________
The lipstick @lukbeautifood color Cramberry Citrus
It’s a sheer to medium coverage and it contains cocoa butter and avocado oil to nourish your lips 🥑
And also rich in antioxidants 💫
__________
It’ll be perfect for winter !
.
.
Ma découverte préférée d’Australie ✨
__________
Le rouge à lèvres @lukbeautifood en teinte Cramberry Citrus
Il a une couvrante légère à moyen et surtout nourrit super bien les lèvres grâce au beurre de cacao et l’huile d’avocat 🥑
Et en plus il est riche en antioxydants 💫
__________
Il sera parfait pour cet hiver !
.
.
.
.
.
#texturetuesday #cleanbeauty #organicbeauty #ecobeauty #ecoluxebeauty #nontoxicbeauty #cosmetiquesbio #beautebio

My favorite discovery in Australia...

You probably already know this product which was presented again and again. The wonderful CC Cream by @madaracosmetics ✨
___________
I also present it because I’ve rediscovered it. It’s now my favorite product to camouflage redness
I use it as a primer to unify the dye, in thin layers before to apply my foundation 💫
It contains hyaluronic acid, so your skin is deeply hydrated as well
___________
I apply it by gently tapping with the flat brush @nudebynaturefr 🌿
What’s your favorite product to camouflage redness ?
.
.
Vous devez déjà connaître ce produit qui a été maintes fois présenté, j’ai nommé la CC Cream de @madaracosmetics ✨
___________
Si je vous la présente malgré tout c’est  parce que je l’ai récemment redécouverte. Je me suis aperçue que c’est elle qui camoufle le mieux mes rougeurs
Je l’utilise comme base de teint pour unifier et lisser, en fine couche avant d’appliquer mon fond de teint 💫
Comme elle contient de l’acide hyaluronique, la peau est en prime hydratée en profondeur
___________
Je l’applique en tapotant avec un pinceau plat de @nudebynaturefr 🌿
Quel est votre produit favoris pour camoufler les rougeurs ?
.
.
.
.
.
#organicbeauty #cosmetiquesbio #nontoxicmakeup #organicmakeup #cleanbeauty #beautebio #ecobeauty

You probably already know this...

Texture of the day with the body scrub @enaproducts ✨
_________ 
You’ll find my feedback about this wonderful Australian brand in a new article on my blog [link in bio]
.
.
Texture du jour avec le gommage pour le corps @enaproducts ✨
_________
Je vous donne mon avis sur cette jolie marque Australienne dans un nouvel article sur mon blog [lien dans la bio]
.
.
.
.
#organicskincare #texturetuesday #organicbeauty #cosmetiquebio #bodyscrubs #organicbeautyblogger #ecobeauty #ecoluxebeauty #ecoluxury #pinkwednesday

Texture of the day with...

All Posts By elviprettiness

Savon solide : pourquoi bannir le gel douche ?

Ça fait quelques années que j’essaie autant que possible de réduire mes déchets. Tout en commandant bien trop de cosmétiques – nous avons tous nos paradoxes, ne me juge pas. Mais de manière générale ma cuisine est remplie de bocaux, j’utilise des sacs de vrac et fabrique mes produits ménagers. Et dans ma salle de bain, je n’utilise que du savon solide. Et je ne retournerais jamais de ma vie au gel douche. Qu’il soit bio ou conventionnel.

Pourquoi bannir le gel douche ?

Je n’aurais jamais pensé utiliser un savon solide de ma vie en dehors du lavage de mains. Dans ma tête, et celles de mes parents quand j’étais enfant, le gel douche était synonyme de pratique, hygiénique et moderne. Il n’y avait que mes grands-parents (des vieux dit autrement) pour utiliser le savon solide. Sauf qu’en vieillissant j’ai fini par voir plusieurs défauts au gel douche :

  • Il pollue pas mal avec son emballage plastique que tu dois changer à chaque fois.
  • Ma peau me démange et tire à la sortie de la douche, ce qui n’est pas normal, non ?
  • Il dure finalement assez peu dans le temps.
  • Si on utilise un gel douche conventionnel, il utilise souvent de la graisse animale. C’est aussi le cas des savons solides conventionnels malheureusement.
  • Une composition à rallonge et souvent nocive. Soit à cause des tensio-actifs, soit de l’huile de palme.

Ça commençait à faire pas mal de points en faveur du savon solide. Surtout que tout s’explique. Par exemple la durée dans le temps, les gels douches sont composés avant tout d’eau. Donc on en utilise beaucoup. Ensuite, la peau qui tiraille ou qui devient sèche est liée à la composition. Ils contiennent beaucoup de sulfates et peu d’ingrédients qui chouchoutent la peau. Les sulfates – rien qu’au nom tu sais que c’est pas top – ce sont des détergents. Tellement puissants qu’on les utilise pour nettoyer les sols dans les usines. Ces mêmes sulfates que vous mettez sur votre peau donc. En prime ils sont écotoxiques.

Ce sont eux qui créent des irritations sur ta peau, te font mal aux yeux… C’est encore pire sur des peaux avec de l’eczéma ou du psoriasis. Car même les gels douches pour peau sensible en contiennent. Ainsi que les gels douches bio, ils sont moins nocifs mais restent irritants. Certaines personnes observent ces désagréments avec des savons solides, ce qui m’amène à un second point…

Savon solide : saponifié à froid ?

La saponification va jouer un rôle très important dans la qualité de ton savon. Beaucoup dans le commerce sont issus de la saponification à chaud. Cela permet un meilleur rendement puisque la fabrication est rapide : on chauffe les ingrédients et paf ça fait un savon – j’exagère mais tu vois l’idée. Le problème c’est que la majorité des ingrédients n’aiment pas être chauffés, ils perdent en qualité, et surtout en glycérine. Et c’est elle qui prend soin de ta peau. Quant aux huiles et beurres censés nourrir et hydrater ta peau ils ne peuvent plus remplir leurs rôles, et le savon assèche ta peau.

C’est pourquoi le mieux reste de choisir un savon saponifié à froid. On laisse la saponification se faire pendant plusieurs semaines sans chauffer. Résultat : un savon de meilleur qualité et qui va chouchouter la peau. Ce sont souvent des savons artisanaux donc ça permet en plus de faire tourner l’économie locale. D’ailleurs, on sent qu’ils laissent un film sur la peau, qui va la protéger et la nourrir. C’est simple, je ne mets plus de crème pour le corps depuis que j’en utilise. Attention toutefois aux marques qui surfent sur la mode du savon solide, voire saponifié à froid, et proposent de très mauvaises compo.

Et tu ne vas pas me croire. Mais mes parents qui trouvaient le savon solide si vieillot ne veulent plus repasser au gel douche depuis que je leur ai fait découvrir les savons saponifiés à froid ! Justement parce qu’ils ont retrouvé un certain confort sur la peau.

Bonus, le savon saponifié à froid est peu énergivore lors de sa production.

Où trouver de bons savons, comment les reconnaître ?

Tu peux trouver un bon savon solide facilement, même saponifié à froid. Plein de petits artisans en fabriquent, il y en a aussi dans les magasins bio type biocoop ou encore sur le site Slow cosmétique. Tu n’en trouveras pas en grande surface car ceux-ci ne sont pas assez rentables. Voici quelques tips pour t’aider à différencier un savon saponifié à froid d’un saponifié à chaud :

  • La forme, ils sont rectangles avec un découpage net car coupés à la main ou avec une trace de coulé sur le dessus. Ils sont plus rarement fabriqués dans des moules séparés.
  • Souvent la mention « fabrication à froid » est indiquée, tout simplement !
  • Regarde la liste d’ingrédients, tu dois retrouver au début des huiles et des beurres. Et plus elle est courte, mieux c’est.
  • La texture est souvent beaucoup moins lisse et moins homogène.

Personnellement j’aime beaucoup les savons Clémence & Vivien, j’en avais même fait un stock avant de partir vivre en Australie. Je les trouve dans un magasin bio au pied de chez moi.

No tags

Share this article

Ena, les cosmétiques luxueux Australiens

Il faut que je te raconte une anecdote. Quand je vivais en Australie, j’ai attrapé une grippe qui m’a littéralement vidée de toutes mes forces – et évidemment il a fallu que ça tombe en plein pendant mon weekend dans un luxueux hôtel au milieu d’un lac. J’étais à bout de force, même aller de mon lit à la salle de bain, soit 5m, était mission impossible. J’ai été malade une semaine. Pourtant, j’ai marché près de 10km dans Melbourne pour chercher et acheter les cosmétiques de Ena. Et 10 de plus pour acheter d’autres cosmétiques. En prime j’ai dû faire trois boutiques avant de trouver le Graal. Saisis-tu à quel point je suis accro aux cosmétiques bio ? Et à quel point je voulais tester cette marque ?

Ena, délicatesse et ingrédients luxueux

Car, après des heures de recherches intenses sur Ecosia, Ena m’avait tapée dans l’œil. Il y avait d’abord le packaging, qui a changé depuis mon retour en France d’ailleurs. Tout était dans des petits pots adorables, les crèmes sont maintenant en tubes. Et j’adores les pots – chacun ses obsessions. Sans parler des couleurs, toute la délicatesse que la créatrice a voulu influer se ressent. Bon tu l’auras compris, je suis en pâmoison devant les packagings Ena. Au passage, pour ajouter un peu plus de délicatesse, Ena est le second prénom de la grand-mère de la créatrice.

Viennent ensuite les ingrédients. De l’huile de macadamia, de pépin de raisin, du miel australien, du sel rose de l’Himalaya… Surtout, en premier ingrédient toujours de l’aloe vera et non de l’eau. Ce qui mérite d’être mentionné car beaucoup de marques utilisent de l’eau – qui représente une grosse partie de la compo je te le rappelle. De plus les compositions sont courtes, ce qui est toujours mieux pour la peau. Je regrette juste la présence de quaternium dans le conditionner – à leur décharge, beaucoup de marques bio les utilisent.

Comme je te disais, j’ai marché des kilomètres – alors que j’étais à l’article de la mort – pour pouvoir acheter les produits de la marque. Déception quand je les ai enfin trouvés, il ne restait que le gommage corps. Alors que quelques mois plus tôt je les avais tous vu à l’aéroport de Sydney. C’est donc entre joie et tristesse que j’ai acheté un seul et unique produit. Joie pour mon compagnon qui économisait quelques dollars, tristesse pour moi qui voulait tout acheter – je ne sais pas être raisonnable.

Body Scrub au sel rose de l’Himalaya

Fort heureusement, le body scrub Ena faisait parti de mes favoris. J’étais fan de la présence de sel rose de l’Himalaya -éco-sourcé – connu pour détoxifier la peau. D’ailleurs parlons-en de ce sel. Les Australiens, quel est votre problème avec celui-ci ? Impossible de trouver du sel normal en magasin bio, que de l’Himalaya. Mais je digresse. Après en avoir mangé pendant des mois, j’allais pouvoir le mettre sur ma peau – avoue qu’elle est sympa ma transition.

J’ai eu très peur en ouvrant le pot. Les grains sont gros, c’est du sel, je me suis dit que j’allais passer un sale quart d’heure sous ma douche. En fait, le sel est enrichi en huile de coco et huile d’amande douce. Du coup ils ont une texture légèrement huileuse et c’est assez doux sur la peau. Les huiles laissent un léger film sur la peau, ce que je trouve très agréable et permet de se passer d’hydratant corps ensuite. Petit bonus, le gommage sent le pamplemousse rose et la peau aussi ensuite. Et ça sent juste super bon.

Honnêtement, après avoir eu très peur en découvrant le gommage, j’en suis hyper satisfaite. Déjà, il est revigorant et rafraîchissant avec ses odeurs d’agrumes. Puis il laisse la peau toute douce, hydratée, et ça j’adore. C’est top pour la flemmarde en matière de crème pour le corps que je suis. Sa texture est superbe, à la fois sèche et huileuse. C’est un vrai petit nuage de douceur qui glisse sur la peau. Du coup je ne loupe jamais mon rendez-vous gommage corps, fixé à deux fois par semaine.

Et je vais commander d’autres produits Ena car je ne peux pas rester avec un seul produit à mon actif. Impossible.

Où se procurer la marque Ena ?

Elle n’est pour le moment pas distribuée dans les e-shops en Europe. Vous pourrez donc vous la procurer directement sur le site de la marque. Le gommage est à 33AU$ soit environ 21€.

Share this article

Wildcrafted Organics : la cosmétique bio Australienne

Et si je te faisais découvrir une marque de cosmétique Australienne ? Ayant vécu en Australie, j’ai arpenté les rues ainsi qu’internet à la recherche de cosmétiques bio locaux. C’était même une mission principale suite à mon emménagement à l’autre bout du monde. Découvrir toutes les jolies marques de cosmétiques bio made in Australia – je suis frappadingue en matière de cosmétique. Si tu es aussi droguée à l’ecoluxe beauty que moi tu connais peut-être déjà la marque que je vais te présenter : Wildcrafted Organics. Avant que tu ne casses ton Livret A en frais de port, je vais te livrer mon avis sur leur produit phare : le Wild Berry masque.

Le Wild Berry masque

L’être faible que je suis a testé – acheté les yeux fermés – plusieurs produits de la marque. Néanmoins, celui-ci reste un véritable best-seller ! Normal, absolument tout dans ce petit pot est un pousse-au-crime. Déjà c’est un masque au miel avec de l’argent colloïdal comme celui de May Lindstrom, cet argument se suffit à lui-seul ! Ensuite, il est bourré d’antioxydants grâce à l’Hibiscus et aux baies sauvages, dans un pays où le soleil fait des ravages sur la peau, c’est un argument de poids. De manière générale, sa composition attire l’œil :

Mel, Kaolin,  Colloidal silver, Camellia sinensis seed oil, Hibiscus sabdariffa flower powder, Zeolite, Aristotelia chilensis fruit extract, Rubus ideus seed oil, Sambucus nigra fruit extract, Coco-Glucoside, Citrus aurantium amara flower oil,  Lavendula angustifolia oil, Citrus paradisi peel oil, Citrus sinensis peel oil expressed, Pollen , Lactic acid, Aqua, d-limonene, inalool

En plus, on notera que le miel est issu de fleurs sauvages Australiennes. Que les plantes sont elles-mêmes issues de cueillettes sauvages. La majorité des ingrédients sont biologiques et les huiles essentielles ont une qualité thérapeutiques. Seul l’argile Halloysite vient de Nouvelle-Zélande et non d’Australie. Bref, une jolie pépite avec une très belle composition. Pourquoi se priver ?

wildcrafted organics avis cosmetique bio australie elviprettiness

Masque Wild Berry de Wildcrafted Organics : mon avis

Il faut que je te signale un truc avant d’aller plus loin, je suis une inconditionnelle des masques au miel. Maintenant que tu sais que mon avis est biaisé par la présence du Saint Graal des ingrédients, reprenons. Comme tout produit avec du miel, ce masque est aussi un nettoyant et exfoliant, puisque le miel nettoie et exfolie. Soyons clair, c’est un sacrilège d’utiliser ce type de produit en nettoyant. Il a des vertus géniale, autant le laisser poser ! Si je l’utilise c’est soit le matin avant la douche avec une pose de minima 15 minutes. Soit le soir après le démaquillage, temps de pose mini 20 minutes.

Je l’aime beaucoup. Déjà son odeur, ça sent le fruit rouge – raccord à ta tête de fruit avec ça sur le visage. La texture aussi, je m’attendais à quelque chose d’assez compacte, difficile à appliquer. En réalité il est assez liquide, donc il s’applique super bien, et se rince bien aussi ! Concernant son efficacité, je l’ai terriblement apprécié pour apaiser le visage en fin de journée. Il faut savoir que le soleil brûle littéralement la peau en Australie, même avec un chapeau et de la crème solaire. Je n’ai jamais eu la peau aussi sèche de ma vie – alors qu’avant elle était grasse.

Je présume que l’argent colloïdale et le miel y sont pour quelque chose : le moindre micro bouton se faisait dégommer et mes plaques d’eczéma ont disparu. Les bais utilisées dans le masque sont reconnues pour leurs bienfaits anti-inflammatoires, c’est donc un très bon masque bio si on souffre d’acné. Antioxydant ne veut pas dire anti-rides mais qui protège du vieillissement, difficile donc de juger l’efficacité. Toutefois, vue comment il assouplit la peau et atténue les rougeurs, j’estime qu’il la protège bien et la préserve.

Enfin, sur un aspect purement sensoriel, c’est un masque parfait pour se détendre grâce à son odeur et sa texture. Si on vit dans une grande ville hyper polluée, il est aussi top pour ses actions détoxifiantes !

Où trouver la marque Wildcrafted Organics ?

La marque est disponible en France depuis aujourd’hui ! Vous pouvez la retrouvez chez Brume Cosmetic au prix de 88€.

No tags

Share this article

Loren Kadi : cheveux soyeux et shampoing ayurvédique

Posted on

Mes cheveux, je n’en suis absolument jamais contente. Réellement. Je ne les trouve pas assez volumineux, pas assez bouclés, pas assez brillants… Bref, on n’est jamais contente de ce qu’on a et on ne voit pas ce qu’on a. Cela fait plusieurs années que je suis passée au naturel pour mes cheveux, dans l’espoir de voir leur aspect s’améliorer. J’ai malheureusement longtemps continué de les colorer et d’utiliser le sèche-cheveux. Worst idea ever. J’ai fini par arrêter mais j’ai ajouté une difficulté supplémentaire, le soleil d’Australie qui a littéralement brûlé mes longueurs. De retour en France, j’ai coupé les fameuses longueurs puis suis passée aux shampoings naturels Loren Kadi, l’idée la plus brillante que je n’ai jamais eu.

Loren Kadi : Les soins ayurvédiques made in France

Les shampoings Loren Kadi sont formulés avec des poudres indiennes et ça m’emballait plutôt beaucoup. Je me passionne pour la naturopathie depuis quelques temps et voulais me tourner vers les poudres indiennes pour enfin réussir à soigner mon psoriasis. Celui-ci reste collé à moi depuis près de 12 ans mais j’aimerais rompre. Et j’avais entendu beaucoup de bien des poudres ayurvédiques, à la fois sur le cuir chevelu mais aussi la fibre capillaire. Il faut savoir que je n’aime pas utiliser directement des poudres ni les shampoings solides. J’en ai utilisé, mais mon psoriasis était littéralement en feu. Pour cause, les shampoings solides sont majoritairement composés de sulfates, qui soit dit au passage sont très polluants. Tout autant que les emballages au final. Je préfère donc le shampoing liquide. C’est pourquoi Loren Kadi cumulait pour moi plein de bons points : le format, une composition naturelle et des poudres indiennes. De plus, la marque est française, tous les feux étaient au vert pour que je teste !
Bon de toute façon, il ne me faut pas grand chose pour me lancer à corps perdu dans un crash test. Sauf un petit point qui m’a fait peur. Je lisais que la marque Khadi avait tronqué ses compositions, qu’elles contenaient du silicone et autres joyeusetés. Je ne comprenais pas trop le lien entre Khadi et Loren Kadi, j’avais vaguement lu que l’un était la version française de l’autre. J’ai pris peur et j’ai fouillé. Non. Il n’y a aucun lien entre les deux marques, si ce n’est qu’elles puisent toutes les deux leur créativité dans l’ayurvéda et qu’elles ont le terme Kadi en commun. J’ai pris peur aussi sur les couleurs, je les trouvais vraiment très rose et très verte. Après lecture, les ingrédients sont bels et bien naturels ! Pour finir de me rassurer, Laurence la créatrice assure que les plantes et les fleurs sont issues d’une agriculture locale et raisonnée mais aussi que certaines plantes sont issues de la cueillette sauvage dans le respect de l’environnement. Un détail que j’apprécie beaucoup ! Un laboratoire européen approuve aussi en amont les compositions.
Shampoing Loren Kadi
Shampoing bio Loren Kadi

Les compositions naturelles et efficaces de Loren Kadi

Passons au vif du sujet ! A peine reçu, j’ai foncé sous la douche pour un crash test. Comme je suis raisonnable, j’ai commandé deux shampoings, celui pour cheveux secs à l’hibiscus et celui pour cuir chevelu à l’agoni aux thé vert et neem. Je comptais les utiliser dans ce sens : d’abord celui au neem pour laver le cuir chevelu puis celui à l’hibiscus pour le laisser un peu poser. Au final, je fais désormais l’inverse, celui pour cheveux secs alourdissais un peu mes cheveux. L’avantage d’avoir inversé, le shampoing purifiant a le temps d’agir et depuis miracle, mon cuir chevelu ne me brûle plus et je n’ai plus de pellicules ! Mes cheveux ont aussi retrouvé une véritable brillance et de la souplesse.

En regardant les compositions de plus près je comprends facilement cette efficacité. Ils sont tout simplement bourrés d’ingrédients actifs comme du shikakai, du bhringraj ou encore du tulsi. Le tout mélangé à de la glycérine végétale et de l’aloe vera, les cheveux ne peuvent qu’apprécier !

J’ai aussi commandé un après-shampoing nourrissant au henné, à l’aloe vera et à la rose. Je suis très partagée sur celui-ci. Il me fait des cheveux incroyablement doux, je ne les avais pas eu comme ça depuis des années. Il les démêle parfaitement, en somme l’après-shampoing bio Loren Kadi fait parfaitement le boulot ! Mais je ne supporte pas l’odeur, la rose est trop présente. Le pire reste la réaction allergique que j’ai à chaque utilisation – oui je suis suffisamment maso pour continuer à l’utiliser. Elle est due au henné et je pensais qu’en le mettant uniquement sur mes longueurs ça irait. Mais peu douée, je me retrouve à chaque fois avec de l’après-shampoing sur la mâchoire. Malgré tout, je vous recommande fortement l’après-shampoing Loren Kadi il fait des cheveux simplement sublimes !

Cheveux doux, volumineux et canons !

J’ai été surprise par la texture des shampoings. En effet, ils ont une texture crème assez épaisse, mais ils s’appliquent assez facilement sur le cuir chevelu et moussent bien. Ça les rend hyper agréables à utiliser, un peu comme un soin. Les odeurs sont très fleuries ce qui est très relaxant.
J’ai été littéralement époustouflée par les résultats sur mes cheveux, ils sont devenus hyper volumineux et vraiment doux ! J’admets que je les ai coupés, ce qui a très certainement aidé. Mais il y a clairement eu un avant et un après Loren Kadi. Au point que j’ai vraiment douté de la composition des shampoings ! Maintenant je pourrais faire des pubs en secouant mes cheveux – je le vaux bien. Et aujourd’hui je pense même en racheter, ce qui n’arrive jamais – je suis pas fidèle en shampoing. Je n’ai pas pu tester les masques cheveux qui me tentent beaucoup, car ils étaient en rupture de stock. Du coup, ce sera mon prochain test !

Où trouver Loren Khadi ?

Vous pouvez trouver tous les shampoings et après-shampoings sur le site de la marque. Je n’ai pas testé les savons, si vous les avez testé dites-le moi !

No tags

Share this article

On The Wild Side : coup de cœur made in France

Posted on

Il y a maintenant 4 mois, j’ai reçu un message d’une créatrice qui s’apprêtait à lancer sa marque de cosmétiques bio – comment te dire que ce genre de mail me met en joie. Elle m’a présentée le concept, j’étais emballée et prête à lui donner ce qui restait sur mon compte en banque pour avoir ses produits. On the Wild Side est sortie en Février, mais je vivais en Australie et clairement, les frais de port me donnaient pas envie. J’ai donc pris mon mal en patience – entend par là que je me suis jetée dessus dès que je suis rentrée en France.

On The Wild Side : gamme courte et cueillette sauvage

En attendant de pouvoir tester mes futurs précieux, je me suis renseignée sur la marque – en fait la créatrice m’a elle-même tout expliquée je l’avoue. On The Wild Side c’est donc une gamme courte composée uniquement d’essentiels :

  • Une huile démaquillante – Respirer
  • Une huile de soin – Renforcer
  • Une crème hydratante – Rayonner

Une gamme donc courte et efficace, pour une vie plus slow. Ce qui m’a toutefois le plus séduite ce sont les ingrédients que la marque utilise : les plantes utilisées sont issues d’une cueillette sauvage. Cela permet de récolter les plantes dans leur écosystème naturel et par extension de mieux respecter l’environnement. Les actifs qui en sont issus sont aussi plus puissants que ceux provenant de plantes cultivées. La plante en question ayant eu un rythme de pousse plus lent ainsi que stimulé par la volonté de pousser dans un environnement où elle est en concurrence avec d’autres plantes. De manière générale ce que j’aime, c’est le côté slow cosmétique de la marque :

  • 0% huile essentielle, parfait pour les femmes enceintes ou les personnes sensibles
  • La fameuse cueillette sauvage
  • Des packagings respectueux : que du verre et du carton recyclé
  • Des compositions sensorielles pour que l’application soit un vrai moment de plaisir
  • Et une certification Cosmos qui garantit un cosmétique bio

J’ai choisi deux produits, l’huile de soin et l’huile démaquillante. Sorry pour la crème hydratante, je n’en utilise pas.

On The Wild Side : l'huile de soin

L’huile de soin : véritable pépite

Comment dire, cette huile visage c’est de la bombe cachée dans un petit flacon tout mignon. Je n’ai pas d’autres termes pour la désigner. D’abord l’odeur : elle sent incroyablement bon. Je ne sais pas décrire les odeurs – en fait mon nez dysfonctionne en vrai. Mais je peux te dire que l’odeur est super douce et me ramène droit en enfance.

Quant à la texture, l’huile est fine, vraiment. Et super agréable à appliquer, surtout que la peau l’absorbe rapidement. C’est ce qui me fait toujours peur avec les huiles visages bio, de ressembler à une boule à facette après. Ou donner la sensation que je viens de courir 10 km alors que je sors de la douche – et que je ne cours pas.

Je n’ai pas encore testé mais il paraît qu’elle fait des miracles en huile cheveux. Mes cheveux n’ayant pas apprécié de vivre en Australie – ils sont capricieux – je vais tester.

Enfin, j’aime beaucoup la composition toute simple, efficace et de qualité :

Huile de prune, huile de tournesol, huile de pépins de raisin, huile d’olive, huile d’amande douce, huile de graine de lin, huile de noisette, huile de bourrache, huile d’abricot, vitamine E. Avec des bourgeons de hêtre et de la sève de bouleau en plantes sauvages.

L’huile démaquillante : surprenante !

Alors l’huile démaquillante visage, j’ai été très surprise par la texture. J’adore les nettoyants visage j’en teste tout le temps. Vraiment, ma salle de bain en est remplie. Mais là clairement je n’étais pas prête. C’est à la fois une huile démaquillante et un lait. Une huile-lait. Je déteste le lait démaquillant. Ça me rappelle mon adolescence et toutes ces fois où j’étais mal démaquillée. Et mes yeux de panda. Mais bon, je restais partante.

Une fois la surprise passée, je me suis démaquillée comme à mon habitude. Elle démaquille super biengoodbye mon adolescence du coup. Niveau odeur, je trouve qu’elle sent le gâteau. Je t’ai dit que mon nez fonctionnait pas bien ? Bref, j’adore l’odeur, j’ai envie de manger l’huile à chaque démaquillage.

Et le top du top. Elle s’émulsionne et se transforme réellement en lait au moment de la rincer. Elle se rince donc très bien et laisse place à une peau bien propre et nette. Puis j’adore son packaging, sobre et élégant.

Encore une fois, la composition est sympa :

Huile de prune, huile de tournesol, eau de camomille, aloé vera, vitamine E. Et des bourgeons de hêtre et de la sève de bouleau pour les plantes sauvages.

Où acheter On The Wild Side ?

Retrouvez les jolis produits On The Wild Side sur leur site. Aux prix de 39€ pour l’huile de soin et 36€ pour l’huile démaquillante.

Share this article

Après-shampoing Tabitha : promesse tenue ?

Je suis encore et toujours en quête de l’après-shampoing parfait – que j’avais presque trouvé avec Rahua. Pour que tu comprennes pourquoi, il faut que je te plante le décors. J’ai 25 ans – tu vas comprendre le rapport dans 2 minutes – et j’ai commencé les mèches blondes à 8 ans, les colorations sur toute la tête à 13 ans. Et j’en ai fait de manière régulière jusqu’à l’été 2017. Pendant 11 ans je suis passée du noir, au roux, au rose, au bleu, au violet, au blanc ou encore au blond. Autant te dire que mes cheveux me le font payer en étant plus sec que de la paille. Un jour où j’étais en perdition sur Internet j’ai croisé le chemin de l’après-shampoing Tabitha, en qui j’ai placé tous mes espoirs.

Tabitha : une jolie composition

Je ne vais pas te mentir, je le connaissais déjà cet après-shampoing Tabitha, par le biais de mon travail. Mais je ne l’avais jamais testé. D’ailleurs la première fois que j’ai eu à faire à la marque je n’ai pas du tout accroché. Je trouvais que la gamme n’était pas très claire, les produits pas suffisamment différenciés les uns des autres. Quel est la différence entre le « hair cleanser » et le « shampoo » par exemple ? C’est donc pas très convaincue que j’ai tout de même acheté l’après-shampoing pour cheveux secs.

J’avoue que le packaging et mon déménagement pour l’Australie qui approchaient ont pesé dans la balance. Autre point très important pour moi, l’après-shampoing Tabitha ne contient aucun quaternium, ce qui n’est pas une généralité en cosmétique bio malheureusement. J’avais en main un conditionner avec la promesse d’une jolie composition me permettant de nourrir en profondeur mes pauvres cheveux, de les hydrater et les gainer. Bref, je voyais finalement cet après-shampoing bio comme le messie.

D’autant plus qu’il sent franchement très bon, et juste après Rahua qui a une odeur… particulière. Et pour cause, l’après-shampoing Tabitha est formulé avec tout ce qu’il faut pour redonner vie à des cheveux ayant été maltraités. La formule contient une vingtaine d’huiles végétales, d’huiles essentielles et d’extraits végétaux, dont :

  • Des extraits de thé qui hydrate les cheveux en profondeur et leur donne de la brillance. Il lutte en plus contre la chute.
  • De l’huile essentielle d’ylang-ylang qui renforce la cheveu afin qu’il soit en meilleur santé.
  • De l’aloe vera et non de l’eau en premier, pour mieux hydrater la fibre capillaire.
  • De l’huile d’argan pour gainer la chevelure, la nourrir et la faire briller.
  • De l’extrait de calendula pour restructurer la fibre et la renforcer

Le désenchantement signé Tabitha

Bon, ne passons pas par 4 chemins, tout est dans le titre. Je ne lui reproche pas d’avoir asséché plus mes cheveux ou d’avoir été inefficace. Juste d’avoir totalement alourdi mes cheveux et les avoir rendu poisseux. Alors, je sais que les 30 degrés quotidiens ainsi que le niveau élevé d’humidité très élevé n’aident pas – à l’instant où j’écris ces lignes il fait 35 et j’ai envie de mourir. Mais l’après-shampoing Tabitha y est clairement pour quelques chose puisqu’il a déjà eu cet effet quand je l’ai testé la veille de mon déménagement (en France en Octobre donc).

J’ai au début cru que j’en mettais un peu trop, car oui j’ai vraiment la main lourde sur l’après-shampoing. Mais rien à faire, que j’en mette une noix, un petit pois ou tout le tube le résultat est le même. Au vu de la texture, très épaisse, je pense que l’après-shampoing est tout simplement trop riche.

J’en déduis donc que l’après-shampoing pour cheveux normaux aurait donc mieux convenu, puisque censé être moins riche. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir les cheveux très très secs. C’est dommage très honnêtement, car la composition était jolie et le produit contenait de belles promesses. Si vous souhaitez le tester je vous conseille donc la version cheveux normaux, ce qui a mon avis changera tout !

Où acheter l’après-shampoing Tabitha ?

Je l’ai shoppé sur le site The Green Jungle Beauty Shop au prix de 40€.

No tags

Share this article

Greenwashing : quand les marques vous mentent

Il y a un petit truc dont j’aimerais qu’on parle. Un petit truc très présent puisqu’on y est confronté tous les jours – oui c’est hyper répandu – mais que tout le monde semble ignorer. Aka le Greenwashing. Je vais doublement pouvoir t’en parler que je bosse moi-même en marketing et je sais très bien comment ça fonctionne puisque j’ai déjà créé ce genre de stratégie quand j’étais en école.

Le greenwashing : qu’est-ce que c’est ?

C’est, ni plus ni moins, une stratégie marketing utilisée par de nombreuses marques qui ont flairé le filon du naturel. On va rester sur le milieu cosmétique, mais c’est aussi utilisé en alimentaire, produits ménagers… Bref, partout ! Les consommateurs commencent tout juste à en prendre conscience, pourtant ça n’a rien de neuf. Une célèbre marque cosmétique a construit toute sa stratégie dessus : Yves Rocher. Je suis sûre que tu connais cette enseigne depuis longtemps – souviens-toi de leurs gloss et parfums !

Bon ok. Tout ça c’est très bien mais concrètement, c’est quoi le greenwashing ? Si tu le traduis on parle d’écoblanchiment. Tout simplement le fait de faire passer pour naturel un produit qui ne l’est pas. Et comment on fait ? A grand renfort de couleur verte, de mots évoquant le naturel, de photos de fleurs, arbres…

Qu'est-ce que le greenwashing ?

Si l’image ci-dessus ça t’évoque Le Petit Marseillais, Timotei Pur ou Nectar of Nature c’est normal. Ah, parfois on mettra en avant une production française, locale avec écrit bio en toutes lettres, pour achever de te convaincre que c’est bon pour ta peau.

Concrètement, on te ment. Et sans scrupule crois-moi.

On te ment en profitant du fait que la mention « naturelle » n’est pas légalement encadrée. Les marques jouent sur cette ambiguïté. Bah oui, le paraben ou la silicone d’un certain point de vue, c’est naturel. Donc pas de publicité mensongère permettant à Lush, l’Occitane, The Body Shop et consorts de vendre leurs produits en toute tranquillité.

Greenwashing : pourquoi ça pose problème ?

Pas besoin de te faire de dessin. On fait tout pour te faire croire que le produit est naturel voire bio. Sauf que la composition est en réalité loin d’être irréprochable. Eh oui, car on retrouve bien souvent dans ces cosmétiques soit-disant naturels :

  • De la silicone – oui au féminin. Elle sert à texturiser le produit, à lisser tes cheveux ou ta peau. Totalement inerte, elle est surtout très polluante par sa fabrication et son évacuation dans les eaux usées. Crois-moi, elle fait beaucoup de dégâts niveau écologique. A défaut, si le produit est sans silicones il contiendra du quaternium, qui n’est vraiment pas mieux.
  • De l’huile minérale, même combat que la silicone. C’est littéralement du pétrole que tu mets sur ton corps. Donc inutile pour toi mais surtout très polluant.
  • Des conservateurs franchement pas tops comme le phénoxyétanol – rarement des paraben – des BHA et BHT ou encore du méthylisothiazolinone (impossible à prononcer celui-là).
  • Des texturisants comme les PEG et PGG qui sont des perturbateurs endocriniens.
  • Et enfin des sulfates de types SLS qui sont hypers irritants et encore une fois polluants – je t’ai déjà parlé de l’urgence écologique mondiale ?

En résumé, non seulement c’est mauvais pour toi mais aussi pour la planète – sur laquelle on vit. Autre problème éthique, certains packagings mentionnent « bio », en imitant un logo. Sauf que ce n’est pas un logo. Et c’est pour ça qu’on entend parfois « le bio c’est pas si bio que ça ». Parce que le greenwashing en faisant passer des cosmétiques conventionnels pour bio, fait du mal aux produits avec de bonnes compositions.

Petits tips contre le greenwashing

Maintenant que tu sais ce qu’est le greenwashing et pourquoi il est néfaste, le mieux reste de se prémunir contre ce genre de pratiques plutôt douteuses.

Qu'est-ce que le greenwashing ?

Pour cela il n’y a pas de secrets, il faut lire les compositions – aussi appelées listes INCI – et rester méfiants face à des packagings voulant à tout prix mettre le naturel en avant. Se méfier lorsque des marques conventionnelles sortent soudainement une gamme dite naturelle.

Aussi si vous commandez beaucoup en ligne, sachez que les sites GreenBeautyBites, MonCornerB ou encore Eminescence font très attention aux compositions des cosmétiques qu’ils proposent à la vente. On ne peut pas en dire autant de tous les sites de cosmétiques bio / naturelles.

Ah et en conclusion j’ajouterais que la problématique est la même pour les marques de types Avène, Bioderma ou Laroche-Posay. Ces marques jouent sur le côté pharmaceutique alors qu’elles ont des compositions conventionnelles classiques. A base des ingrédients énumérés ci-dessus donc.

No tags

Share this article

Naturisimo : haul sous le signe du craquage !

Comme tu dois t’en douter, je suis quelqu’un de faible face aux cosmétiques bio. Non vraiment, tout aussi déterminée que je vais être à ne pas acheter le moindre cosmétique, si tu me mets une offre sous le nez je vais craquer. Et devine quoi ? C’est exactement ce qu’à fait le site Naturisimo. Je me lève tranquillement et vais sur Facebook. Et là qu’est-ce que je vois ? Une offre. Si tu achètes quelques produits on t’envoies en prime une box joliment remplie. Bon j’ai quand même d’abord zieuté le contenu de la dite box. J’ai vu de très jolies marques. Et comme je ne l’avais normalement pas prévu ce jour là, j’ai craqué – alors que je n’ai même pas fait d’achats au Black Friday. Malgré le fait que je vis désormais à l’autre bout de la planète et que j’allais devoir attendre 15 jours. Quand j’ai ENFIN reçu mon colis j’ai cru que c’était Noël.

Ma commande Naturisimo initiale

Ne me juge pas, je suis sûre si toi aussi tu avais vu l’offre Naturismo tu aurais craqué – d’ailleurs, tu y as peut-être cédé aussi ? Ça me rassurerait tu sais de pas être la seule. Trêve de plaisanterie, veux-tu savoir ce que contenait ma commande initiale ? Tout ce qu’il y a sur l’image ci-dessous à gauche. C’est-à-dire le complément alimentaire Nature’s Living de Kiki Health. Il s’agit d’une poudre vraiment très fine à ajouter dans un verre d’eau ou dans un smoothie. Celle-ci contient plusieurs légumes crus réduits en poudre, de la spiruline, de la chlorella, des minéraux et des prébiotiques. Je voulais la tester depuis longtemps car j’ai un rythme de vie vraiment pas top côté alimentation. J’espère aussi que cela joue sur ma peau et mes cheveux. D’ailleurs, comme je ne suis jamais contente de ma peau, j’ai pris le sérum Brightening de Kahina pour uniformiser mon teint et apporter de l’éclat. La marque me faisait envie en plus – obvious tu vas me dire.
Et ensuite on est dans le craquage complet. Depuis que je suis passée entièrement au bio je n’ai plus de palette pour les yeux. Alors que j’adore ça. Je n’ai d’ailleurs plus vraiment de fard à paupières. Et comme je n’arrête pas de regarder des tutos sur YouTube, j’ai juste hyper envie d’utiliser des jolis fards à paupières. Il se trouve que Naturisimo vend la marque Ere Perez, une marque de maquillage bio Australienne, dont j’ai récemment entendu parler. Donc j’ai pris une palette. Sauf que figure toi que je n’ai pas emmené tous mes pinceaux dans ma valise. Donc j’en ai commandé 3, deux Lily Lolo et un Bellapierre. Mais les pinceaux c’est bien sauf que j’ai les paupières grasses vois-tu… De ce fait il me fallait une base à paupières. Très peu de choix, la mieux notée étant celle de Lavera j’ai pris celle-ci. De plus je connais la marque, je sais que je peux avoir confiance dans les compos.
 
 

Pourquoi j’ai craqué pour la box Naturisimo

Tu l’auras naturellement compris, la photo de droite c’est uniquement le contenu de la box. Alors, je vais d’abord te parler de ce qui m’a fait craquer. Le Youth Dew de May Lindstrom, ça ne saute pas aux yeux sur la photo, mais le flacon est suffisamment gros pour que je puisse l’utiliser un mois. Et comme j’adore May Lindstrom, c’était ici une très bonne occasion de tester ce sérum. Pour rester au niveau des soins, il y a le masque Superfood de Inlight – le petit pot tout noir. Il me fait penser au Mermaid de Leahlani, il contient d’ailleurs aussi de la spiruline, et juste pour ça je voulais absolument le tester. Puis, mes yeux ont vu le soin hydratant lumière de Tata Harper. Tu sais, celui à la poudre de diamant. Donc évidemment il fallait que je le teste.

Concernant ensuite le maquillage, le gloss Kjaer Weis me faisait vraiment envie, je ne suis pas une fan de gloss, mais j’aime beaucoup la marque. Et de temps à autre je reconnais qu’il peut amener un petit coup de fraîcheur. Je t’avoue, c’est ce dont je vais te parler ensuite qui a le plus fait pencher la balance, car j’adore vraiment cette marque. L’enlumineur de teint en stick de Vapour, et comme tu le sais, on a toujours besoin d’enlumineur. Les couleurs étaient distribuées au hasard pour ces deux produits, j’estime avoir était chanceuse.

 

Box Naturisimo : un contenu varié

Après, il y a les produits que je suis contente d’avoir reçu mais pour lesquels je n’aurais pas passé commande. Ce sont pour le plupart des marques connues du grand public – en cosmétique bio j’entends. En même temps tu me diras, on ne peut pas mettre que des produits de luxe. Des marques donc que je connais car j’utilise déjà ou qui tout simplement ne me font pas beaucoup rêver :

• Un pinceau blush Lily Lolo, je reconnais que c’est toujours utile. L’enlumineur au format crème Nourish, j’en utilisais avant en base de teint donc pourquoi pas.

• Puis le masque aux AHA de Paï, j’aime bien la marque mais je n’en suis pas dingue, je vais l’utiliser car j’aime beaucoup utiliser les AHA – pas trop recommandé quand on s’expose au soleil mais je ne m’expose pas.

• Ensuite le blend Rahua pour éviter les frisottis, je vais l’utiliser mais il me fait ni chaud ni froid – j’aime beaucoup trop ma crème lactée Denovo.

• Le bracelet Mantraband, le seul dont le mantra est inscrit à l’intérieur. Je suis désolée mais à mes yeux, il perd tout son côté esthétique puisque l’on se retrouve avec un simple bracelet argenté sans déco du point de vue extérieur.

• Et pour terminer le gloss Dr Hauschka, en fait je n’aime pas la marque car elle ne m’évoque rien. Mais je suis sûre que ce gloss mérite tout de même d’être essayé.

Haul Naturisimo - cosmétiques bio

Ce que j’aime moins dans la box Naturisimo

Bon il y a ensuite quelques produits pour lesquels je suis vraiment mitigée. Parmi ceux-ci on retrouve le stick à lèvres Coola. C’est un stick pour protéger les lèvres du soleil, hyper utile quand on vit en Australie, je ne dis pas le contraire. Ce qui me chiffonne, c’est que les écrans solaires utilisés sont chimiques et non minéraux. Donc je n’arrive pas à me décider, vais-je l’utiliser ? Si oui, uniquement les jours où je n’irai pas me baigner pour éviter que les filtres se retrouvent dans l’eau. Bref, je n’arrive pas à me décider sur son compte.
Viennent ensuite les trois lingettes démaquillantes de RMS. Là, c’est un non clair et net. Entendons nous bien, j’aime beaucoup RMS, notamment leurs enlumineurs et leurs rouges à lèvres. Mais là non. Le principe même des lingettes démaquillantes m’échappe. Ça fait beaucoup trop de déchets à mes yeux. Donc, je vais certainement les garder pour mon Road Trip en van au cas où, mais si non par principe je suis contre ce genre de produit. Peu m’importe avec quoi sont fabriquées les lingettes en question.
Puis viennent tous les produits à base de phenoxyethanol, c’est irritant et c’est un perturbateur endocrinien. Ça me dépasse que des marques dites naturelles / bio continuent de l’utiliser. Nous obligeant à toujours vérifier la liste INCI et donc finalement à ne pas avoir entièrement confiance en la marque / l’e-shop. Parmi produits incriminés on retrouve la crème hydratante Burt’s Bee, le nettoyant Jurlique et enfin le masque Oskia. Produits que je n’essaierai pas pour le coup, je ne leur laisse aucune chance.

 

Qu’est-ce que je pense de cette offre ?

Il s’agit d’une offre annuelle, tous les ans en Novembre Naturisimo propose cette box pour un minimum d’achat de 150£, je trouve personnellement que ça vaut vraiment le coup. Les produits sont quand même majoritairement très sympas et il y a un bon équilibre maquillage / soins. Et en serait-ce que pour la sensation de Noël, ça vaut vraiment le coup !

 

Share this article

Tata Harper : la Cosmétique Bio de Luxe ultra efficace !

J’ai la joie de posséder une peau atopique. Je suis atteinte de psoriasis, d’eczéma et je fais des réactions allergiques au moindre truc. Mais j’ai aussi la peau grasse avec quelques imperfections – un arrêt de pilule et un dérèglement hormonal sont passés par là. Et je te l’avoue ma préoccupation première est d’avoir une peau unifiée et éclatante. Alors, quand j’ai entendu dire que les produits Tata Harper étaient justement géniaux pour ça, je n’ai tout simplement pas pu m’empêcher de craquer – de toute façon je craque toujours. Et comme Tata Harper est juste hyper connue en cosmétique bio de luxe, qu’en plus elle pratique le farm to face, je me devais de tester. Deux produits sont venus donc compléter ma routine : le nettoyant clarifiant et le soin anti-imperfections.

Nettoyant clarifiant Tata Harper

On va commencer par un truc tout simple, j’ai toujours l’impression que les nettoyants ne me nettoient pas assez bien le visage – toi qui a aussi la peau grasse, je sais que tu me comprends. Sérieusement, j’ai toujours l’impression que ma peau est encore grasse après nettoyage. Bon, tu me diras que le climat tropical dans lequel je vis doit pas améliorer cette sensation – sérieusement, à quel moment c’est humain 70% d’humidité dans l’air par 30° ?! Soyons clair, je ne prône pas le décapage de peau. J’apprécie juste me sentir propre.

Et faut croire que Tata Harper et son nettoyant clarifiant ont bien saisi mon problème. Je t’explique. J’applique ce nettoyant tout vert – comme le flacon – sur peau sèche et je laisse poser 2 toutes petites minutes. Et pendant ces 2 minutes, je sens littéralement la fraîcheur envahir ma peau. Tu sais, comme quand tu manges de la menthe, sauf que là c’est sur ton visage. Et une fois rincé, non seulement ma peau est bien propre, mais en plus elle est unifiée. Me demande pas par quel miracle, je cherche encore. Mais ma peau est véritablement éclatante.

Bon, comme je pense quand même qu’il peut être un peu costaud pour les peaux sensibles, donc je l’applique uniquement le soir et pas forcément tous les soirs. Ceci étant, depuis que je l’utilise j’ai bien moins d’imperfections, je pense que ça a à voir avec le fait que la peau est plus propre.

Et aussi avec le fait que les ingrédients que contient ce nettoyant bio sont là pour purifier. Tata Harper est connue pour être une très bonne formulatrice. Rien d’étonnant donc que ce nettoyant contienne les synergies de 12 actifs connus pour être :

  • purifiant
  • sébo-régulateur
  • apaisant

Ce qui donne donc un teint unifié et éclatant. Si tu fais beaucoup de sport, je me permets de vivement de recommander de nettoyer ton minois avec juste après ta séance, il est parfait dans cette situation !

Le soin anti-imperfection Tata Harper

Même si j’ai moins d’imperfections, la vie fait qu’il n’y a pas de remèdes miracles les empêchant définitivement de pointer le bout de leur nez – si seulement. Et ça Tata Harper le sait très bien. Elle sait aussi qu’on peut en revanche les aider à disparaître rapidement. C’est pourquoi elle a mis au point son soin anti-imperfections. Un véritable concentré de minéraux (zinc, magnésium…), d’huiles essentielles et d’herbes médicinales.

Comparé aux soins ordinaires en cosmétique bio, celui-ci est à appliquer quand le bouton est déjà là. Ou quand tu sens que l’indésirable va venir squatter ton visage. Tu mets une petite pointe de produit pile sur le dit bouton. Puis tu tapotes – surtout tu N’ÉTALES PAS. Tu vas sentir que ça pique et chauffe un peu, en fait ce sont les actifs qui font effet. Le produit est fait pour se fondre à la couleur de ta peau et masquer l’imperfection. Comme ça tu peux en remettre autant de fois que tu veux dans la journée – avec les mains propres bien sûr.

Bon je te préviens, le flacon est vraiment petit. Donc sur le coup ça surprend, tu te dis que jamais de la vie t’en auras assez. En fait si, parce qu’un bouton c’est vraiment petit. Et la quantité de produit dont tu as besoin est vraiment ridicule. Après, je ne l’utilise pas sur toutes mes imperfections, seulement sur celles que je soupçonne d’être douloureuses ou très difficiles à faire partir. Typiquement les boutons hormonaux. Le soin Tata Harper ayant les avantages :

  • D’être anti-inflammatoire
  • De purifier
  • D’apaiser

Tout ce qu’il faut donc pour dire adieu à un vilain bouton et retrouver une peau nette.

 

Où trouver Tata Harper ?

J’ai eu le nettoyant clarifiant pour 69€ et le soin anti-imperfection pour 35€ chez OhMyCream!

Share this article

Mawena et son sublime nettoyant Rose Papaya

Il faut que je te parle d’un véritable coup de cœur, je n’ai pas d’autres mots pour le décrire. Si tu parcours beaucoup Instagram tu as dû déjà en entendre parler. Plutôt photogénique, on le voit sur beaucoup de publications en ce moment. A défaut, tu as peut-être entendu parler de la marque : Mawena. Aujourd’hui je te présente leur nettoyant Rose Papaya, qui est un véritable petit bijou de cosmétique bio.

 

Mawena, la cosmétique bio Maya

 

Je vais te parler un tout petit peu de l’histoire de la marque, car celle de Mawena est une véritable preuve d’engagement et de persévérance.

Sa créatrice Helena Mendès, véritable globe-trotteuse, a vécu quelques semaines en immersion dans un village Maya. Si elle a découvert leur culture auprès des femmes mayas, celles-ci lui ont aussi fait découvrir un de leur secret de beauté : une écorce. Écorce dont Helena ne pouvait que constater l’efficacité auprès de ces femmes. Lorsqu’elle est revenue en France – car toutes les bonnes choses ont une fin – elle a fait analyser la fameuse écorce. Bingo, l’écorce en question contient de nombreux actifs dont certains étaient jusqu’ici inconnus. Bingo, mais il lui faudra tout de même 2 ans avant de pour pouvoir commencer à développer sa marque.
L’écorce étant une propriété Maya, Helena a proposé aux femmes du village de travailler avec elles. Ce qu’elles ont accepté. Elle leur achète donc l’écorce à un prix équitable, leur permettant en même temps de se nourrir et d’instruire leurs enfants. Enfin, dans cette même logique de consommation respectueuse, la marque a développé une gamme courte avec 4 produits différents : une huile démaquillante Rose Moringa, un nettoyant Rose Papaya dont je vais vous parler, une essence florale Rose bamboo et une huile hydratante Rose Marula. Une gamme courte mais une routine complète avec en prime de jolies compositions.

 


Le Rose Papaya révolutionne la cosmétique bio

 

L’histoire de la marque est mignonne, mais tu dis que les marques éthiques en cosmétiques bio sont légion – spoiler : non malheureusement – et que bon, c’est juste un nettoyant. Eh bien non, ce n’est pas juste un nettoyant bio. Le Rose Papaya de Mawena c’est LE nettoyant. As-tu bien regardé cette magnifique texture sur les deux photos ci-dessus ? Oui, je sais, c’est merveilleux. Le nettoyant Mawena est un gel que tu appliques sur ton visage et que tu masses. C’est très étrange car la texture est très proche de ce que l’on peut trouver en conventionnel. Sauf que j’ai bien regardé la liste INCI, rien de conventionnel là-dedans. En prime, la texture est vraiment très agréable à masser et il en faut peu pour tout le visage.
Pour continuer sur la texture, ce gel réserve une petite surprise. Il se transforme en lait au contact de l’eau. Et il s’émulsifie vraiment très bien. Très, très bien. Donc surtout fait bien attention à ne pas faire entrer d’eau dans le pot sinon il ne te restera que tes yeux pour pleurer. C’est effectivement l’inconvénient du format en pot, mais personnellement je préfère ça au flacon pompe. D’ailleurs, Helena s’est elle-même posée la question mais a finalement opté pour ce format car le flacon pompe serait bien plus polluant. Pour terminer sur le nettoyant en lui-même, il a une petite odeur sucrée que je trouve vraiment agréable – et crois-moi, je suis pas fan de ce type d’odeur d’habitude – sans être trop prononcée.

 

Les jolis ingrédients du nettoyant Mawena

 

Je te vois venir, tu vas me demander quelle est l’utilité d’avoir de beaux ingrédients dans ton nettoyant visage alors que tu vas le rincer ? La même que pour ton shampoing que tu rinces aussi – du moins normalement tu le rinces. Je comprends tout à fait le raisonnement, mais je pense que même pour un nettoyant il peut être utile d’avoir de vrais actifs. Bon et je t’avoue que du coup je le laisse légèrement poser comme un masque, 2 petites minutes histoire de bénéficier des actifs. Tu veux savoir des quels il s’agit en dehors la fameuse écorce ?

  • L’huile végétale de Moringa qui est particulièrement riche en vitamine E et A. Cela lui confère des propriétés anti-âges relativement puissantes ainsi qu’antioxydantes, elle lutte contre les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré de la peau (c’est eux qui sont en cause quand le soleil fait vieillir ta peau).
  • De l’extrait de Mangue, lui aussi riche en antioxydants pour prévenir le vieillissement cutané – comme ça tu vas retrouver une peau ferme de bébé. Il permet aussi d’assouplir la peau et de maintenir son niveau d’hydratation.
  • De l’huile végétale d’Hibiscus enrichie en vitamine E, elle aide la peau à se régénérer, ce qui est aussi bien utile contre le vieillissement que pour réparer une peau atteinte d’eczéma. Elle assouplie la peau et l’apaise durablement.
  • De la poudre de Tepezcohuite qui est à la fois astringente et antibactérienne. Elle resserre les pores pour un teint plus lumineux et lisse le grain de peau. Pour information il s’agit d’une plante Maya.
  • De l’eau florale de Jasmin qui permet de tonifier la peau et de la revitaliser.

Tout ce qu’il faut donc pour une jolie peau éclatante et surtout bien nettoyée. Pour information, celui-ci convient à tous les types de peaux.

 

Où le trouver ?

Vous pouvez le trouver pour 60€ chez MonCornerB.

Share this article